L’intelligence artificielle au service du dépistage du mélanome

Il semble que l’intelligence artificielle est un appui très important pour dépister le mélanome qui attaque plusieurs personnes demeurant inconscientes avant la  situation critique du cancer de la peau.

En quoi consiste ce cancer de la peau en forte augmentation ?

Sans faire recours à l’intelligence artificielle, il est quasi-difficile de reconnaître la présence dudit cancer. En effet, le mélanome est un cancer de la peau.

Il attaque les cellules appelées mélanocytes qui colorent la peau. C’est une tumeur dégoutante. La couche profonde de l’épiderme est touchée. Avant même d’utiliser l’intelligence artificielle, les dermatologues ont déjà identifié plusieurs sous-types de mélanome, mais d’une manière lente et tardive. Ils ont découvert le mélanome superficiel extensif, nodulaire, Dubreuilh, acral-lentigineux des extrémités. Selon le type, le mélanome se présente sous forme de tache, de grains de beauté de forme irrégulière, de couleurs brunes ou roses, et se développe rapidement ou plus lentement. Plusieurs ne sont pas conscients qu’un cancer commence à attaquer leur peau, en les confrontant avec les grains de beauté ou d’une tache superficielle sans importance. Seul le dépistagepar l’intelligence artificielle peut  aider à les découvrir clairement dès la phase primaire de la naissance.

L’intelligence artificielle est indiquée efficace pour dépister le mélanome

Il a été prouvé que des dizaines de dermatologues équipés de dermato-scopes pendant quelques mois n’arrivent pas à diagnostiquer avec précision des lésions cutanées qui leur ont été soumises, pas plus que l’intelligence artificielle seulement en quelques minutes.Au fait, un algorithme d’intelligence artificielle a été mis au point par des chercheurs français et allemands afin de déconstruire l’image à l’échelle du pixel. Les différentes lésions cutanées sont identifiées et classées « bénignes » ou « malignes » en un temps record. L’intelligence artificielle fait moins d’erreur par rapport aux résultats issus des dermato-scopes manipulés par des dermatologues expérimentés.  Les gens sont sollicités à faire dépister les tâches bénignes de la peau dès les premiers jours pour éviter les gravités, car ce genre de cancer tue plus de 55.000 personnes chaque année sur quelques 230.000 cas de mélanome (Source : OMS/Centre International de recherche sur le cancer).